Blog

Vous trouverez ici toute l’actualité gravitant autour de l’incubateur NUBBO,
ainsi que les informations à ne pas louper sur l’environnement des startups en général.

Leçon n°36 Faire une première bonne impression

26 mars 2018’

Tout le monde connaît cet adage « on n’a jamais deux fois l’occasion de faire une première bonne impression ». Pourtant, entre le savoir et faire vraiment une première bonne impression, ce n’est pas toujours facile.

Le cerveau humain analyse des signaux verbaux et non verbaux en quelques minutes (voire secondes !). La perception (inconsciente) que les gens peuvent avoir de vous est surtout influencée par votre communication non verbale (+ de 50% des informations perçues par un être humain sont de l’ordre du non verbal).

Qu’il s’agisse d’un entretien avec un client, un investisseur, un fournisseur ou un salarié, les premières impressions que l’on a de vous à ce moment-là sont très puissantes et parfois difficiles à changer. Alors on ne vous demande pas de vous transformer radicalement, mais il y a quelques règles de base pour faire la fameuse première bonne impression.
Même si l’on est conscient que juger les autres c’est mal, inconsciemment on ne peut s’empêcher de le faire, et de catégoriser les gens dès le 1erregard, échange, même téléphonique ça peut arriver…

Quels sont les facteurs de jugement, de perception par l’autre ?

D’abord l’apparence…
Avant de dire un seul mot, on se fait déjà une idée de qui vous êtes en fonction de votre mode vestimentaire (une veste de costume trop grande pour vous, une cravate mal ajustée, un pantalon trop court laissant entrevoir vos chaussettes de tennis, des chaussures pleines de boue, une coiffure mal soignée…). Vous allez vous dire que j’exagère et que je sombre dans la caricature (c’est vrai, mais je ne suis pas très loin de la vérité non plus ;).

Ensuite le savoir-être…
Finalement, la première chose que votre interlocuteur va percevoir c’est votre posture corporelle, votre démarche. Soyez assuré (mais pas trop non plus), dynamique mais pas raide ! Préférez une poignée de main ferme (évitez quand même d’écraser la main de votre interlocuteur (ça fait mal, si si j’vous assure)) à une poignée de main molle qui va avoir un impact sur l’impression qu’il aura de vous. Et cela va sans dire, mais j’vous l’dis quand même (patriiiick) : on est ponctuel au rdv, on prévient d’un éventuel retard ; et on ne coupe pas la parole à son interlocuteur ;). La politesse c’est important dans les relations avec les autres.

Enfin, le mode de communication…
Si vous êtes de nature réservée ou expansive, il faut de la mesure. Essayez de tenir compte de la personnalité face à laquelle vous êtes. Plutôt que de monopoliser la parole dès le début de l’entretien et ce pendant 30 minutes, préférez l’échange, l’écoute et la découverte de votre interlocuteur (surtout si vous rencontrez un prospect pour la première fois !!!).
On défonce encore une porte ouverte mais évitez le mode agressif ou bafouille quand vous recevez des critiques sur votre projet. Soyez à l’écoute, et préparez soigneusement votre argumentaire en réponse aux objections émises.

En clair, il faut veiller à ce que nous communiquons soit vraiment ce que nous voulons communiquer. Ce n’est pas le cas tout le temps, et ça peut créer des malaises parfois.

Le cerveau humain peut faire preuve d’objectivité sur des chiffres, des mesures ou des faits mais pas sur l’impression que l’on se fait des gens… Alors, ne soyez pas le pire ennemi de votre projet, vous en aurez suffisamment dans le reste du monde.

Phasellus ut commodo ut risus. leo mattis venenatis eget ut Donec